Aquatias Sylvain (univ. Limoges)

Maître de conférences en sociologie, chercheur au Groupe de REcherches Sociologiques sur les sociétés Contemporaines (GRESCO). Il travaille sur deux objets de recherche bien distincts, même s’il arrive qu’ils se croisent : d’une part les cultures juvéniles, d’autre part la bande dessinée. De manière générale, ces deux objets sont abordés à travers une sociologie du goût.

  • « When Popular Cultures Are Not So Popular: The Case of Comics in France », CALL: Irish Journal for Culture, Arts, Literature and Language: Vol. 2: Iss. 1, 2017, Article 5. Available at: http://arrow.dit.ie/priamls/vol2/iss1/5
  • « Le goût de la bande dessinée : acquisition, transmission, renforcement et abandon », La bande dessinée : quelle lecture, quelle culture ? Berthou, C. Evans (coord.), Paris, BPI, Janvier 2015.
  • « Se différencier ou se conformer : enjeux de la recherche en sociologie sur les cultures juvéniles, enjeux des cultures juvéniles… », S. Aquatias, Nouvelles perspectives en sciences sociales, vol. 8, n°1, Prise de parole, Sudbury, 2013.

Contact: sylvain.aquatias@unilim.fr

Wit Sébastien (univ. Paris Nanterre)

Chercheur associé
Centre de recherches en Littérature et Poétique comparées (EA 3931) Université Paris Nanterre
Contact : sebastien_wit@parisnanterre.fr

 

Sébastien Wit est agrégé de Lettres modernes et docteur en littérature comparée de l’Université Paris Nanterre. Soutenue en 2016 sous la direction de William Marx, sa thèse porte notamment sur les dispositifs littéraires de la délinéarisation narrative, ainsi que sur les formes de continuité médiatique entre la littérature expérimentale et les formes numériques de la narrativité. Une publication aux Presses Universitaires de Rennes est actuellement en préparation.

Roques Noémie (univ. Paris 13)

Etudiante en Master 2 en Sciences de l’éducation spécialité sciences du jeu sous la direction de Vinciane Zabban à l’Université Paris 13 (Villetaneuse). Je suis titulaire d’un Master recherche en sociologie générale à l’EHESS, mon mémoire de master 2 portait sur les impacts des outils numériques sur la pratique du jeu de rôle dématérialisé. Je suis actuellement le master 2 Sciences de l’éducation spécialité sciences du jeu à Paris 13 en vue de préparer une thèse sur les pratiques ludiques filmées et diffusées sur Internet.

CONTACT
roques.noemie@gmail.com

Gencheva Svetlana (UCL)

Doctorante en sciences de la communication et information sous la direction de Sarah Sepulchre et de Philippe Marion

Université catholique de Louvain / SIC / GIRCAM

Contact : svetlana.gencheva@student.uclouvain.be

Svetlana Gencheva est née à Sofia en 1981. Diplômée de l’Académie Nationale des Arts en Bulgarie avec une spécialité de « Design de l’environnement de l’enfant » et un Master en « Design graphique », elle passe une dizaine d’années à aiguiser son goût pour la mise en page et la composition dans la publicité et l’édition avant de se tourner radicalement vers la peinture et ses œuvres, qu’elle signe « Sunny » son surnom depuis toujours, participèrent à des expositions collectives à Luxembourg, Bratislava, Barcelone, New York etc. Svetlana est l’auteur de nombreuses couvertures et illustrations de livres. Passionnée de la BD, en s’installant en France en 2013, elle obtint un Master en « Bande dessinée » à l’EESI, Angoulême en 2015 et devint un des fondateurs du collectif 100 Têtes. À présent, elle est doctorante à l’Université catholique de Louvain en Belgique, où elle fait une recherche sur « L’univers narratif de la bande dessinée bulgare dans l’ère numérique », sous la direction de Sarah Sepulchre et de Philippe Marion.

http://www.svetlanagencheva.com/blank

Publications

Ouvrages artistiques publiés, en   tant qu’auteur ou co-­auteur :

Gencheva,  Svetlana.  Sadbata  na  balgarskija  komiks  [Le  destin  de  la  bande  dessinée  bulgare].   Dnevnik,  Sofia,  2016.   http://www.dnevnik.bg/razvlechenie/2016/05/08/2753651_za_sudbata_na_bulgarskiia_komiks/

Gencheva,  Svetlana.  Livre  des  grains  de  poussière,  100  Têtes  :  Angoulême,  2015

Bankova,  Mila  et  Gencheva,  Svetlana.  Pismo  do  teb  ot  Amazonia  [Une  lettre  pour  toi  d’Amazonie],   livre-­calendrier  en  soutien  aux  enfants  d’Amazonie.  Sofia,  2010.

Borkovski,  Rositza,  couverture  de  Gencheva,  Svetlana.  Nenavistnata  malka  Sophie  [L’haineuse   petite  Sophie].  Altera,  Sofia,  2009.

Genova,  Zornitza,  couverture  et  illustrations  de  Gencheva,  Svetlana.  Mon  Aouénne.  Zaharii   Stoyanov,  Sofia,  2009.

Karp,  Harvey,  couverture  de  Gencheva,  Svetlana.  Happiest  Baby,  (ed.  bulgare).  Ciela,  Sofia,  2013.

Karp,  Harvey,  couverture  de  Gencheva,  Svetlana,  The  happiest  toddler  on  the  block,  (ed.  bulgare).   Ciela,  Sofia,  2013.

Chapitres  d’ouvrages  artistiques,   en  tant  qu’auteur  ou  co-­auteur:  

Gencheva,  Svetlana,  Ricci,  Stephano,  Nassim,  A.,  Lebouc,  L.,Bosmar,  W.,  Ferrero,  T.,  Mesfioui,  M.,   Wesphal,  K.,Tsamantakis,  L.,  Guille,  M.,  Ponsard,  M.,  Galland,  C.,  Gisbert,  E.,   Vennetier,  O.,  Vieco,  Camilo  ,  Lazar,  A.,  Hervouet,  E.,  Merchiz,  Sarah,  Nerre,  B.,Teysonneyre,   Sabyne,  Tossatto,  Domizia,  «  La  mouche  »  bande  dessinée,  Mardi  8/Mars,  Histoires  pour  une  Année   –  Calendrier  /Almanach/  2016,  École  européenne  supérieure  de  l’image,  Angouleme,   2015,  p.90-­98​

Gencheva,  Svetlana,  Collectif  Pâquerette,  «  La  phényléthylamine  »  bande  dessinée,  Eroscope,   Magélis,  2015,  p.17

Articles publiés  ou  acceptés   dans  des  journaux  scientifiques  à   comité  de  lecture:

Gencheva, Svetlana,  «  Normes  et  créativité  dans  les  cycles  historiques  de  la  bande  dessinée   bulgare»  article,  Inter  Pares,  Numéro  6  |  2016.

Communications :

Gencheva, Svetlana. « History and Bulgarian Comics: Reconfiguration and conversion of national identity(s).», communication, Keynote and research seminar around Allison Perlman (UC Irvine), 11 Octobre 2017,  Université  catholique  de  Louvain, Belgique.

Gencheva, Svetlana.  « Défis épistémologiques et méthodologiques au sein de la recherche   d’identité(s)  de  la  bande  dessinée  bulgare  »,  communication,  De  nouveaux  objets  en  SIC  ?  Réflexion   sur les frontières épistémologiques et méthodologiques.  Journées doctorales en sciences de   l’information et de la communication, Université catholique de  Louvain,  18-19  Mai  2017,  Belgique.

Gencheva,  Svetlana,  «  Normes  et  créativité  dans  les  cycles  historiques  de  la  bande  dessinée  bulgare   »,  communication,  «  Normes  ,  créativité  et  ésthetique  ».  Rencontres Doctorales à Lyon, Université   Lyon  2,  1-­  2  Juillet  2016,  France.

 

Chambat-Houillon Marie-France (univ. Paris 3)

Maître de conférences habilitée à diriger des recherches en Sciences de l’information et communication à l’université Sorbonne Nouvelle-Paris 3 et dirige le Centre des Etudes et Images Médiatiques (CEISME). Auteur de nombreux chapitres d’ouvrages collectifs et d’articles scientifiques, ses travaux portent sur l’intermédialité, les régimes d’énonciation médiatique, la création médiatique et la sincérité des médias. Dernièrement, elle a co-coordonné le dossier de la revue en ligne MAP (n°9), « Humour(s) : cinéma, télévision et nouveaux écrans » (2017) de la revue en ligne Mise au Point (n°9) : http://map.revues.org/2260

Contact: marie-france.chambat-houillon@univ-paris3.fr

Spies Virginie (univ. Avignon)

Maître de conférences à l’université d’Avignon. Responsable de l’Équipe Culture et Communication du Centre Norbert Élias (UMR 8562), elle est sémiologue et analyste des médias. Ses recherches portent sur la télévision, la presse people, et les liens entre les médias et les réseaux sociaux. Elle est l’auteur des ouvrages La télévision dans le miroir, Théorie, histoire et analyse des émissions réflexives (L’Harmattan) et Télévision, presse people : les marchands de Bonheur (INA – De Boeck).
Contact: virginie.spies@univ-avignon.fr

Wuyckens Géraldine (UCL)

Doctorante en Information et Communication à l’Université Catholique de Louvain en Belgique dans le Groupe de Recherche en Médiation des Savoirs (GReMS). Elle réalise une thèse sur le design fiction, en s’interrogeant sur l’utilisation de cette méthode à des fins d’éducation aux médias. Ses intérêts de recherche portent également sur les pratiques communautaires des joueurs dans les jeux vidéo de rôle en ligne.

Contact: geraldine.wuyckens@uclouvain.be

Haineaux Esther (univ. Namur)

Doctorante en Information et de la Communication à L’Université de Namur en Belgique (Crids).  Sa thèse de doctorat est intitulée « Comment définir l’écriture sur soi sur Internet comme une compétence numérique et médiatique ?». Ses recherches portent sur les compétences (numériques, médiatiques, sociales), les dispositifs (forums de jeux de rôles, réseaux sociaux, etc.) et leur utilisation dans une perspective de construction identitaire.

Contact: esther.haineaux@unamur.be

Lourtioux Johnny (univ. Louvain)

Doctorant au Laboratoire d’Anthropologie Prospective (LAAP) de l’Université catholique de Louvain en Belgique. Il y réalise une thèse sur le jeu de rôle « grandeur nature », thèse à travers laquelle il questionne la notion d’expérience. Son projet doctoral concourt à une meilleure connaissance et compréhension de la place occupée et du rôle joué par ce type de jeu et de réseau de joueurs. Ses intérêts de recherche portent conséquemment sur les pratiques communautaires et la religiosité analogique voire implicite que celles-ci sous-tendent.

Rattachement institutionnel

Institut d’Analyse du Changement dans l’Histoire et les Sociétés Contemporaines (IACCHOS), Université Catholique de Louvain (UCL).

Contact: johnny.lourtioux@uclouvain.be

Stiénon Valérie (univ. Paris 13)

Maître de conférences en littérature française à l’Université Paris 13. Ses travaux portent sur les productions populaires, dans une perspective poétique intégrant le discours social et la question des supports. Elle a consacré sa thèse de doctorat à la littérature panoramique du XIXe siècle, en particulier aux « physiologies » (Classiques Garnier, 2012). Ses recherches concernent aussi les formes de la critique littéraire (notamment Roland Barthes, les critiques-écrivains) et le genre du récit d’anticipation. À ce dernier sujet, elle a consacré plusieurs collectifs comme (Bé)vues du futur. Les imaginaires visuels de la dystopie 1840-1940 (Septentrion, 2015, avec Clément Dessy) et Utopie et anticipation, numéro de la revue Textyles (2016). Elle est co-directrice de la revue COnTEXTES en sociologie de la littérature et membre du programme ANR « Anticipation ».

Pléiade EA 7338

valerie.stienon@univ-paris13.fr

Catharina Pedro Paulo (univ. Rio de Janeiro)

Professeur du Département de Lettres néolatines à l’Université Fédérale de Rio de Janeiro (Brésil). Sa thèse de Doctorat verse sur la relation entre la peinture et la littérature dans À rebours, roman de J.-K. Huysmans. Il a publié les livres Quadros Literários fin-de-siècle ; um estudo de Às avessas, de Joris-Karl Huysmans (2005), Crítica e movimentos estéticos (2006), Cenas da literatura moderna (2010), O aborto. Romance de Figueiredo Pimentel (2015) et plusieurs articles. Membre correspondant de la Société Huysmans, membre de la Société des Amis d’Émile Zola, de la Société des Amis des Frères Goncourt et de l’AIZEN (Canada), il coordonne avec la professeure Celina MELLO le groupe de recherche « ARS » (Art, Réalité, Société) de la Bibliothèque nationale à Rio de Janeiro et du CNPq. De 2012 à 2015, il a participé en tant que chercheur au projet de coopération international « La Circulation transatlantique des imprimés – la mondialisation de la culture au XIXe siècle (1789-1914) » <http://www.circulacaodosimpressos.iel.unicamp.br/index.php?cd=3&lang=fr>, sous la coordination de Márcia Abreu (UNICAMP – Brésil) et Jean-Yves Mollier (Versailles Saint-Quetin-en-Yvelynes – France).

Absalyamova Elina (univ. Paris 13)

Anciennement enseignante de langue et civilisation françaises et anglaises à l’Université d’État de Moscou Lomonossov, Elina Absalyamova est maître de conférences en littérature française/communication à l’Université Paris 13 / Pléiade EA7338. Auteur d’une thèse sur Verlaine critique littéraire, réalisée en cotutelle entre l’Université Paris-IV Sorbonne et l’Université Lomonossov, elle continue à travailler sur les problématiques liées à la littérature française fin-de-siècle (co-éd. avec Valérie Stiénon du collectif Les Voix du lecteur au XIXe siècle, PULIM, sous presses ; 18 entrées du Dictionnaire Verlaine en cours chez Classiques Garnier, contribution au collectif Les genres du roman, etc.), mais aussi sur les catégories génériques dans le domaine russe (essais d’Annenskij dans Le Quatrième Genre: l’Essai, PUR, sous presse) et sur adaptation des œuvres littéraires du XIXe siècle et leur circulation dans d’autres aires culturelles, comme dans le cas des mises en musique de la poésie verlainienne par des compositeurs russes (Poetica, 2011(2)) ou encore les adaptations des récits d’Edgar Poe dans la bande-dessinée francophone actuelle (7.KFRV Essen, 8.KFRV Leipzig, The Edgar Allan Poe Review vol.15/n°1). Elle anime un atelier annuel d’adaptation en bande dessinée dans le cadre de la structure fédérative « Délivrez-nous du livre ! ».

 

Rageul Anthony (univ. Rennes 2)

Docteur en Arts Plastiques, il a soutenu sa thèse La bande dessinée saisie par le numérique : formes et enjeux du récit reconfiguré par l’interactivité en 2014 à l’Université Rennes 2, sous la direction de Ivan Toulouse (APP, Rennes 2) et Benoît Berthou (Labsic, Paris 13). Il est actuellement chargé de cours dans le Master Création Numérique à l’Université Rennes 2. A la fois théoricien et praticien, il est également auteur de bande dessinée papier et numérique, actif en ligne et dans le fanzinat. Sa dernière bande dessinée numérique, Les Monstres d’Amphitrite, est sortie en avril 2016.

Plus d’infos : www.anthonyrageul.net

Publications (sélection) :

Rageul Anthony, « La BD numérique, entre jeu vidéo et Net Art ? », in Robert Pascal (dir.), Bande dessinée et numérique, Paris, CNRS Editions, 2016, p.101-108.

Rageul Anthony, « La bande dessinée numérique, si loin et si proche de la bande dessinée. Figures et tensions d’un médium hybride. », in Gerbier Laurent et Boulaire Cécile  (dirs.), Hybridations. Les rencontres du texte et de l’image., Tours, Presses Universitaires François Rabelais, 2014, p. 177-194.

Rageul Anthony, « L’œil, la main et l’ordinateur. Manipulation et perception dans le récit dessiné interactif. », publication en ligne des actes du colloque Au sens figuré : esthésie et bande dessinée, Colloque de Recherche en Art Séquentiel, Montréal, 2013, http://cras.quebec/# [consulté le 18/05/2016].

Dernière communication :

Rageul Anthony, « De la jubilation de coder des « récits-interfaces » », colloque Poetics of the algorithm, équipe ACME, Université de Liège, 16 juin 2016.