Hélène Monnet-Cantagrel

Hélène Monnet-Cantagrel est professeur de lettres et culture générale à l’Ecole nationale supérieure des arts appliqués et métiers d’art, docteur en sciences de l’information et de la communication et membre du CEISME (Paris 3). Elle a écrit plusieurs articles sur les séries et un livre, Les Experts. Au nom de la science, en 2017.

Marion Ferrandery

Marion Ferrandery est doctorante contractuelle du Labex ICCA, au sein du CEISME à l’Université Sorbonne Nouvelle–Paris 3. Elle mène depuis 2016 une thèse en Sciences de l’information et de la communication sur les postures spectatorielles des jeunes adultes face aux séries télévisées françaises. Dans ce cadre elle s’intéresse aussi bien aux questions relatives à la production et à la programmation des programmes télévisuels, qu’à leur réception.

Contact : marionferrandery@gmail.com

Muriel Mille

Muriel Mille, Université de Versailles Saint Quentin en Yvelines, Printemps, est maitresse de conférences en sociologie, ses objets d’études sont les processus de production de la culture populaire et en particulier les conceptions que les professionnels des médias et de la culture ont de leurs publics et comment ils anticipent la réception des biens qu’ils produisent. Elle s’intéresse en particulier aux trajectoires des producteurs et des intermédiaires participant à la diffusion de l’œuvre, à leur partage d’une culture professionnelle. Cela s’est accompagné d’une enquête sur les publics de la série étudiée et sur sa réception effective. Ses domaines d’enquête sont les séries télévisées ainsi que la littérature pour adolescents.

contact : millemuriel@gmail.com

Florence Eloy

Florence Eloy, Université Paris 8, Circeft-Escol, est maitresse de conférences en sciences en sciences de l’éducation, ses objets d’études sont les enseignements et l’éducation artistiques et culturels et leurs articulations aux cultures enfantines et juvéniles, ainsi la chaine allant de la production à la réception des biens culturels en direction des enfants et des adolescents, en interrogeant les interactions entre ses différents niveaux : comment producteurs et intermédiaires anticipent la réception, comment les médiations culturelles sont perçues par les publics visés, etc. Elle a travaillé en particulier sur les domaines du livre (albums et romans Young adult), de la musique (enregistrée et jouée), et des séries.

contact :  florence_eloy@yahoo.fr

Stéphane Bonnéry

Stéphane Bonnéry, Université Paris 8, Circeft-Escol, est professeur en Sciences de l’éducation, ses travaux portent sur les pratiques musicales et lectorales des enfants et des adolescents, et les œuvres qu’ils y rencontrent (albums, romans young adult, musique enregistrée) dans différents espaces de socialisation : famille, pairs, école, institutions culturelles. Une attentio particulière est portée sur la confrontation entre, d’une part, les « réceptions supposées» par les « producteurs » (artistes, éditeurs) et les médiateurs, et d’autre part les « réceptions effectives ».

contact : stephane.bonnery@wanadoo.fr

Martin RINGOT

Ancien élève de l’ENS Lyon, Martin RINGOT est actuellement en deuxième année de doctorat à l’université d’Aix-Marseille au Centre Aixois d’Études Romanes (CAER, EA854), où il prépare une thèse de littérature italienne et jeu vidéo intitulée « Jeux littéraires et jeux vidéo : la contribution italienne des années soixante à quatre-vingt. Calvino et Eco théoriciens et précurseurs d’un medium en formation ». Son intérêt porte principalement sur les formes littéraires expérimentales de la deuxième moitié du XXème siècle ainsi que la manière dont certaines théories et explorations narratives issues de la littérature ont été concrétisées et développées sous leur forme vidéoludique.

contact / martin.RINGOT@univ-amu.fr

Chloé Mougenot

Chloé Mougenot est doctorante contractuelle au sein du Labex ICCA (Laboratoire d’Excellence Industries culturelles et création artistique) et du CEISME (Centre d’études des images et des sons médiatiques) à l’Université Sorbonne Nouvelle–Paris 3. Elle mène depuis 2015 une thèse dans laquelle elle s’intéresse aux formes brèves audiovisuelles médiatiques et télévisuelles dans une perspective diachronique et sémiotique.

contact / chloe.mougenot@univ-paris3.fr

Vladimir Lifschutz

Vladimir Lifschutz est docteur en lettres et arts et membre du laboratoire Passages XX-XXI. Il travaille sur la question des configurations temporelles dans les séries télévisées, mais aussi sur les clôtures de séries, les univers fictionnels et les dimensions esthétique et narratologique des œuvres sérielles. Ses travaux interrogent l’évolution des formes audiovisuelles et les problématiques méthodologiques qui en découlent.

contact : vladimir.lifschutz@gmail.com

.

Frédéric Aubrun

Frédéric Aubrun est docteur en sciences de l’information et de la communication. Ses travaux démontrent une dissémination médiatique et culturelle de la marque en analysant notamment les métamorphoses du médiatique et du publicitaire sous un angle socio-sémiotique. Chercheur associé au programme de recherche JADN (Journalisme À l’heure Du Numérique) à l’Université Lyon2, il s’intéresse à la publicité native et à la culture médiatique.

contact : aubrunf@gmail.com

Sylvie Périnau-Lorenzo

Sylvie PÉRINEAU-LORENZO est Maîtresse de Conférences en Sciences de l’information et de la communication à l’Université de Limoges (EHIC) et membre du réseau LPCM. Sa recherche porte sur une sémiotique de l’audiovisuel et des médias (stratégies énonciatives, temporalités, médiagénie, etc.). Après des travaux sur les film – annonces de fiction, elle dirige en 2013 Les Formes brèves audiovisuelles. Des interludes aux productions web (CNRS Éditions) et se concentre sur les formats courts (programmes courts ; mini -séries). Dans l’ANR Cemes (2013 -2017), sa recherche se consacre à la remédiation médiatique, aux pratiques numériques amateurs (fanfictions ; forums experts).

Anaïs Goumand

Anaïs GOUDMAND
Université de Lausanne / EHESS

Agrégée de Lettres Modernes, ancienne élève de l’École Normale Supérieure de Paris, Anaïs Goudmand est actuellement doctorante au Centre de Recherche sur les Arts et le Langage (CRAL) de l’EHESS sous la direction de Jean-Marie Schaeffer et à l’Université de Lausanne, en Suisse sous la direction de Raphaël Baroni (intitulé du sujet : « Sérialité et fictionnalité : pour une poétique du récit sériel ») et assistante à l’École de Français Langue Étrangère de l’Université de Lausanne. Elle a écrit plusieurs articles sur l’économie du récit sériel, parmi lesquels «« Oh my God ! They’ve killed …! » Le récit sériel entre autonomie et hétéronomie : conséquences du départ non planifié des acteurs sur la production et la réception des séries télévisées » (Télévision, n°7, 2016).

Elle a également co-organisé avec Raphaël Baroni le colloque international « Les avatars du chapitre en bande dessinée » dans le cadre du projet ANR « Chapitres – Pratiques et poétiques du chapitre du XIXe au XXIesiècle : génétique, rhétorique de la lecture et transmédialité » (Université de Lausanne, 11-12 mai 2017).

contact / anais.goudmand@unil.ch

Vivien Bessières

Vivien Bessières
Maître de conférences
Equipe CeReS, Université de Limoges

Axes / thématiques de recherche :

  • Stylistique et esthétique des arts narratifs contemporains (fiction, théâtre, cinéma, série télévisée, bande dessinée).
  • Stylistique comparée et intermédiale (entre langues anciennes, anglais et français, entre arts du texte et de l’image).
  • Stylistique participative – ou comprendre une œuvre sans l’interpréter : niveau affectif (stylistique cognitive), niveau corporel (soma-esthétique), niveau pratique de l’imitation et de la création (ateliers et manuels d’écriture).
  • Réception, actualité de l’Antiquité et des lettres classiques dans le monde d’aujourd’hui.

Contact / vivien.bessieres@unilim.fr

 

Magali Bigey

Magali Bigey est maître de conférences en Sciences de l’Information et de la Communication, membre de l’équipe Conception, Création, Médiations du laboratoire ELLIADD (EA 4661), université de Franche-Comté. Membre associé du Laboratoire Communication et Politique (CNRS / UMR 7170) et membre du comité scientifique du Groupe de Recherche et d’Etudes sur les Fans (GREF), ses recherches sont orientées vers les pratiques de réception (particulièrement de la littérature sérielle), de création (fanfictions) et les discours issus des médias sociaux. Spécialités : analyse de discours, fan studies (réception), sémiologie de la sérialité et sociologie des pratiques.

Paola Scrolavezza, Università di Bologna

Paola Scrolavezza teaches Japanese Culture and Literature at University of Bologna. Her research and teaching interests include women’s literature, modern and contemporary Japanese literature, Tokyo urban space through literature and film.

Since 2011 she is the curator of NipPop, a project focused on Japanese contemporary artistic expressions, like cinema, anime and manga.

Recent publications include the following monographs and essays: Lo schermo scritto. Letteratura e cinema in Giappone (Libreria Editrice Cafoscarina 2012, con M. R. Novielli); Silhouettes in black: l’ombra del giallo nella scrittura femminile del Giappone contemporaneo (in Japan Pop. Parole, immagini, suoni dal Giappone Contemporaneo, Aracne 2013); Boom du hentai. Le marché mondialisé du porno japonais à l’ère d’internet (in L’art de l’amour au temps de Geishas, Giunti Editore, 2014); Kirino Natsuo, The Grotesque Double Life of a Business Woman (in The Poetics of Ageing: Confronting, Resisting, and Transcending Mortality in the Japanese Narrative Arts, «Proceedings of the Association for Japanese Literary Studies», 2015); Immagini di un’idea: metamorfosi identitarie nell’obiettivo dei fotografi Meiji, (in Arte e Letteratura nelle società in Asia. Aspetti tradizionali e « Renaissance orientale », Bulzoni Editore 2016); Futakuchi otoko: stage performance and text performativity (in Am Scheideweg der Sprachen. Die poetischen Migrationen von Yoko Tawada, Stauffenberg Verlag GmbH, 2016)

She is also the editor and translator of a critical edition of Hayashi Fumiko Inazuma (Hayashi Fumiko, Lampi, Marsilio, Venezia 2011) and of Ekuni Kaori Kira kira hikaru (Ekuni Kaori, Stella stellina, Atmosphere Edizioni, Roma 2013). Besides she has translated into Italian several works by Japanese authors such as Ogawa Yoko and Higashino Keigo.

contact / paola241265@gmail.com

Giuliana Benvenuti, Università di Bologna

Giuliana Benvenuti teaches Italian Contemporary Literature and Literature and Media at the University of Bologna. During the Nineties, she worked about German hermeneutic and wrote her first book on the concept of critic in Walter Benjamin (1994). Her Phd thesis, about melancholy and stoicism in Leopardi’s works, was published in 1998. In the same years she started to be interested in G. Leopardi’s Operette morali , particular on the forms of comic, irony and satire (until the publication of a book in 2001). In following years she focused her critical attention on the forms of autobiography and of essay in some authors of the early twentieth century (Giovanni Boine and Renato Serra). In the last years, starting with the cultural studies’ perspectives, she studies the contemporary travel literature. To date the main research interest is addressed at the relationship between literature and globalization, at the creation of transnational imaginary and at the transformation of literature in the era of new media. She is also studying the contemporary Italian novel, especially the intersection between historiography reconstruction of the past and fictive construction in the contemporary novel.

Recent publications include the following monographs: Il romanzo neostorico in Italia. Storia, memoria, narrazione (Carocci 2012), Microfisica della memoria. Leonardo Sciascia e le forme del racconto (BUP, 2013), Il brand Gomorra. Dal romanzo alla serie TV (Il Mulino, in print). Giuliana Benvenuti & Remo Ceserani, La letteratura nell’età globale (Il Mulino 2012)

She is member of the board of  the following rewiews: «Poetiche», «Studi Culturali», «Scritture Migranti», «Narrativa», «Griselda».

contact / giuliana.benvenuti2@unibo.it