Anne-Gaëlle Weber (Université d’Artois)

Ancienne élève de l’École Normale de la rue d’Ulm et agrégée de Lettres Modernes, docteur en littérature comparée de l’université Paris-IV Sorbonne et titulaire d’une Habilitation à Diriger des Recherches soutenue à la Sorbonne, Anne-Gaëlle WEBER est Professeur de littérature comparée à l’Université d’Artois. Elle assure des cours de littérature comparée en licence et en Master de Lettres et dans les deux premières années de la filière Lettres-Histoire-Droit. Elle intervient également dans la préparation de l’épreuve de littérature comparée de l’agrégation interne de Lettres Modernes.

Spécialiste du récit de voyage aux XVIIIe  et XIXe siècles et des relations entre sciences et littératures en Occident à la même époque, elle est l’auteur de deux ouvrages, intitulés respectivement À beau mentir qui vient de loin (Paris, Editions Honoré Champion, 2004) et Les Perroquets de Cook. De la fabrique littéraire d’un lieu commun savant (Paris, Garnier, 2013). Elle co-dirige l’axe « Translittéraires » du centre de recherche « Textes et Cultures ».

Thèmes de recherche :
Les recherches menées visent à interroger le présupposé de la séparation des sciences et des littératures au XIXe siècle. Elles s’intéressent à la manière dont cette séparation, avant d’être décrétée, a pu mener à l’émergence de nouvelles définitions de pratiques littéraires et savantes et à des réflexions sur la visée de l’une ou l’autre sphère. Le détour par des écrits savants peut permettre de combler des lacunes de l’histoire littéraire, à condition de s’interroger toutefois sur la pertinence de l’analyse littéraire de textes savants ou réputés tels.

Contact: annegaelle.weber@univ-artois.fr


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.