Canon/comics : potentiel des œuvres littéraires dans l’univers de la bande dessinée

ABSALYAMOVA Elina

De de Pinocchio de Winshluss à Candide de Sfar, de Faust à Vandermeulen&Ambre aux multiples Assassinats dans la rue Morgue, Moby Dick, Mr Jekyll & Dr Hyde et autres Métamorphoses, les œuvres « patrimoniales », – celles qui s’inscrivent dans les canons littéraires établis, mais aussi dans les canons « enfantin » et « populaire », – se voient fréquemment transposées en bande dessinée, qui en elle-même représente un univers riche génériquement et artistiquement.  

Dans le domaine francophone depuis 2000, la circulation de ces textes mérite une tentative de répertoriage et de classification : quels sont les modes d’appropriation du texte littéraire « patrimonial » et ces éventuels détournements ? Quel est le contexte dans lequel elles sont déplacées par l’acte auctorial et éditorial et qu’est-ce qui s’ensuite du point de vue générique ?  

La multiplicité des approches au texte littéraire est évidente : stratégies variables quant à la « fidélité » au texte (chronotope, structure narrative et dialogues, etc.), choix génériques divers, éveil éventuel de la mémoire graphique en forme de références aux classiques de l’art plastique, tentation du métadiscours sur la bande dessinée. Faisant face au choix entre la reprise et la transformation créative, la BD est-elle oublieuse de la littérature et des littératures ? 

S’agit-il seulement de se servir d’une fiction « efficace » dont le succès est prouvé depuis des décennies sinon des siècles, ou de suivre la demande crée par la didactique scolaire, ou bien encore de créer une nouvelle œuvre qui ajoutera un nouveau niveau à cette structure arborescente que devient une « fiction médiatique » dans le sens d’une fiction évoluant dans le contexte médiatique varié et mobile, où les adaptations en BD sont désormais concurrencées non seulement par le film ou le jeu, mais aussi par des livres à réalité augmentée.  


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.