La poïétisation du hasard : de l’expérimentation littéraire au dispositif numérique

WIT Sébastien

Dans cette communication, j’analyserai les mécanismes aléatoires dans un corpus allant du livre au jeu vidéo, – en passant par le livre-jeu. Il s’agira de Composition no 1 (1962) de Marc Saporta, The Warlock of Firetop Mountain (1982) de Steve Jackson et Ian Livingstone, ainsi que de Dwarf Fortress (2006) des frères Adams. Dans la perspective d’une archéologie des cultures numériques, je montrerai en quoi le hasard constitue le cœur de formes de fiction transmédiatiques.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.