La sérialité romanesque sentimentale et ses pratiques de lecture

Magali Bigey

Cette recherche se propose de montrer les processus à l’œuvre dans les pratiques de réception de la lecture sérielle sentimentale. Que trouve-t-on dans ces romans ? Quelles sont les motivations de lecture, les évolutions de ces pratiques ? 

Il y a 10 ans, nous avons mené une enquête de réception auprès du lectorat de romances sérielles sur un forum dédié, LesRomantiques.com, qui a montré que dans les lieux publics, une part prenait le parti de recouvrir les couvertures (souvent très identifiables) de leurs romans, dans le but avoué d’être tranquilles. Le regard des autres, et parfois les réflexions plus ou moins insistantes en étaient la cause. 

Six années plus tard, une enquête menée sur la réception de la série 50 Nuances de Grey montre que la donne a changé, que les pratiques de lectures se sont modifiées. 

C’est à travers une étude qui a duré plus de 4 ans que nous montrerons, contrastivement, quels sont les ressorts de réception de 50 Nuances de Grey et surtout, nous verrons comment la série a été lue et appréhendée. Nous proposons de présenter cette étude qui a réuni plus de 1400 réponses à plusieurs questionnaires passés en ligne auprès d’un lectorat varié qui confine parfois au statut de fan. L’ensemble de ces réponses a été analysé sur la base d’une méthodologie à l’optique pluridisciplinaire qui allie les sciences du langage (et plus spécialement l’analyse de discours et la lexicométrie), la sociolinguistique et le traitement statistique de données.  

Nous avons, pendant ces années, tenté de comprendre l’engouement qui a fait de cette série le best-seller que nous connaissons et nous concentrerons une partie de cet exposé sur la prescription et la médiation de ce roman, qui ont concouru à son succès. 

Le tout donne des indications sur ce que le public va chercher dans ces lectures, mais aussi, cela montre à quel point le lectorat n’est pas dupe de son acte de lecture, et s’il se laisse volontiers aller à rêver, il est généralement tout à fait conscient des limites du phénomène d’identification. 


1 réflexion sur « La sérialité romanesque sentimentale et ses pratiques de lecture »

  1. Ping : Assises CPM 2018 : programme | LPCM

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.