Le RP Yaoi en chats privés, expression d’une sexualité transgenre, entre cultures médiatiques et logique de l’intime

Lauren Dehgan

La notion de Judith Butler de genre comme performance, appliquée dans le cadre d’un renforcement ou d’une subversion d’un système binaire et inégalitaire, permet également de mettre en évidence des zones plus ambigües. Le Yaoi, ensemble de fictions écrites en majorité par des femmes et mettant en scène des hommes homosexuels, fait partie de ces zones grises où l’écriture et la lecture d’une intimité sentimentale et charnelle amènent pour la lectrice à une projection trouble. Les rôles sexués font ici plus que dépasser une binarité relative avec une inversion mais en viennent à se confondre en créant un troisième genre polyvalent. 

Jeu sexuel ou littéraire, le RP, jeu de rôle, est parfois pratiqué, dans le cadre du Yaoi, sur des chats privés entre deux partenaires féminines incarnant des hommes ayant des relations sexuelles ou romantiques. L’échange de messages rapides à caractère sexuel rapprocherait cette pratique du sexting mais elle se fait dans une relative innocence entre des partenaires qui font souvent connaissance via des forums liés à des fandoms de mangas ou de séries télévisées. La construction d’une intrigue parfois sophistiquée, l’absence ou la présence de sexe, la visée masturbatoire ou non et, en tous cas, la construction d’une intimité réelle entre personnages fictionnels joués par deux femmes à distance questionne. 

L’importance du fictionnel et de l’emprunt par procédé de fanfiction et la performance cross-gender semblent créer un paradigme favorable à l’expression d’une sexualité qui, si elle ne peut être seulement qualifiée de féminine, s’exprime en tous cas indirectement, dans un palimpseste ou les marges d’un palimpseste. En empruntant à des récits populaires ou en  s’appropriant des univers préexistants, les participantes investissent des rôles qui permettent de s’inventer fictionnellement. 

Le chat privé laisse peu de traces, et pourtant ces fictions à quatre mains vécues en direct font partie du « headcanon » des pratiquantes et s’intègrent dans leur décodage médiatique. Comme la Romance Novel de Janice Radways, le RP Yaoi témoigne de communautés partageant codes et attentes spécifiques liées aux sphères médiatique et à l’intime. 

Par le biais d’avatars multiples et toujours inscrits dans un univers fictif construit ou emprunté et reconfiguré, les hybrides RP se situent au croisement des évolutions sexuelles et littéraires. 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.