L’image des publics populaires au musée : des catégories fictionnelles ?

Les institutions culturelles, et notamment les musées, en exemples ici, réfléchissent à la
composition de leurs publics. Le public est organisé en diverses catégories, d’après lesquelles sont organisées les propositions (de visite, d’activités, etc.) des institutions. Ces dernières créent des discours autour des œuvres qu’elles présentent, et ces discours sont adaptés en fonction des représentations qu’elles ont des publics ciblés. Il s’agit ici de questionner les figures de ces publics, en considérant que le musée crée un contenu médiatique autour de ce qu’il expose. Cette réflexion s’articule à un travail de recherche mené autour de la question des publics possibles des lieux culturels en Val-de-Marne, dans le cadre d’une thèse que Justine Burteaux débute en mai 2018. Cette recherche a pour objectif de proposer une analyse des trajectoires de personnes constituant les publics possibles de plusieurs institutions de ce département, afin de comprendre où se joue la participation à la vie culturelle institutionnelle ou associative, tout en ayant un regard critique sur les modalités de participation proposées aux publics.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.