Marie Gaboriaud

Marie Gaboriaud est agrégée de Lettres Modernes et docteure en littérature française des Universités de Paris-Sorbonne, Bonn et Florence (co-diplomation). Sa thèse, publiée en 2017 sous le titre Une vie de gloire et de souffrance. Le mythe de Beethoven sous la Troisième République, interroge les mécanismes littéraires de construction des représentations collectives à travers un corpus transversal (presse, fiction, biographie, littérature d’admiration et de vulgarisation). Elle enseigne actuellement à l’Université de Gênes (Italie) où elle est également chargée de coopération universitaire pour l’Institut français en Italie et l’agence Campus France.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.